You are currently viewing Action à soutenir pour l’Avent

Action à soutenir pour l’Avent

  • Post last modified:24 novembre 2021

Action à soutenir pour l’Avent

Refusons la pauvreté ! Agissons ensemble.

Inondations, canicules, incendies… Sur fond de pandémie, partout sur

la planète, les événements climatiques extrêmes se sont multipliés

depuis le début de l’été 2021. Et comme pour d’autres crises, les

personnes en situation de pauvreté sont souvent les premières à

subir les conséquences du changement climatique, sans disposer des

leviers pour s’en protéger. Le temps de l’Avent fait entendre l’appel à

préparer le chemin du Seigneur. Il est le temps privilégié pour prier,

dénoncer et agir pour une société plus solidaire en Wallonie et à

Bruxelles. Un temps de l’Avent qui marque cette année, au sein de

l’Église catholique de Belgique, plus de cinq

décennies de solidarité

d’Action Vivre Ensemble avec les personnes exclues et démunies.

Le contexte actuel présente de multiples zones d’ombre. Les

catastrophes écologiques et économiques s’enchaînent. Les inégalités

sociales se creusent. Les conséquences du réchauffement climatique

se font sentir, menaçant l’existence de nombreuses espèces et

personnes – à commencer par celles qui ont le moins contribué à ce

dérèglement. Assurément, notre maison commune est en péril.

Pour combattre ces tendances, de nombreux citoyens, citoyennes et

organismes s’impliquent quotidiennement dans la lutte contre la

pauvreté ou pour la protection de l’environnement. Ces acteurs

dénoncent de concert un système économique mondialisé qui met en

compétition, exclut, exploite et détruit tant la nature que les

personnes – spécialement les plus vulnérables. Artisans et artisanes du

bien commun, les protagonistes de la justice sociale et

environnementale partagent le désir d’expérimenter de nouvelles

manières de vivre ensemble, à la fois plus respectueuses de l’être

humain, plus justes sur le plan économique et d’une plus grande

viabilité écologique.

  •  

Loin d’aller de soi, la réalisation pratique d’un tel désir soulève de

multiples questions. Comment (re)politiser la question écologique à la

lumière des inégalités et des injustices sociales ? Comment assurer

l’effectivité des droits humains fondamentaux à la fois aujourd’hui et

pour les générations futures ? Par quels moyens déjouer de manière

structurelle l’injonction de consommer, de mettre en compétition,

d’exclure et d’exploiter ?

Bien que la plupart des réponses à ces interrogations doivent encore

être écrites, certains ingrédients semblent incontournables. La

fraternité et la solidarité sont au cœur des solutions qui nous

permettront d’affronter les défis sociaux et environnementaux. Un

travail de sensibilisation, de conscientisation, mais aussi et surtout de

mobilisation demeure nécessaire. L’espérance fait aussi partie de la

solution. Il ne faut pas désespérer, comme le souligne le pape François

dans son encyclique Laudato si’ (cf. not. n°244 ; cf. aussi les n°165 et

198). Ensemble, nous pouvons revoir fondamentalement notre rapport

à nous-mêmes et à tout le vivant. Tel est le sens de l’écologie intégrale,

comme soin et défense unifiés de l’environnement et des plus pauvres.

De nombreux mouvements et projets issus de la société civile

inventent déjà le monde de demain. Les 101 associations de lutte

contre la pauvreté soutenues cette année par Action Vivre Ensemble,

de même que le réseau Transition ou encore le projet Sauvons notre

maison commune (mené par Entraide et Fraternité et Action Vivre

Ensemble avec la Commission Justice et Paix) en constituent autant

d’illustrations. La transition écologique et sociale est en cours. Il nous

reste à la vivre, résolument et pleinement. Découvrez notre site dédié :

www.maisoncommune.be

« La naissance de Jésus, en enfant pauvre, dans une famille déplacée,

ouvre cependant un horizon nouveau à l’humanité et une espérance

pour tous les pauvres de notre monde. »

Mgr Jean-Pierre Delville