11 NOV 2020 : CONSTRUISONS POUR LA PAIX

CONSTRUISONS LA PAIX

 

Ce 11 novembre 2020, en Europe et un peu partout dans le monde, on célèbre comme chaque année l’Armistice, signé le 11 novembre 1918, et la fin de la Première Guerre mondiale. On célèbre aujourd’hui les morts de la Première Guerre mondiale mais aussi des autres conflits et actions de maintien de la paix. Cette journée est aussi une journée de recueillement à la mémoire de toutes les personnes tombées sur le front. Avec la signature de l’Armistice, des hommages ont été rendus à tant d’hommes et de femmes tombés dans les champs de bataille  pour surmonter l’horreur de toutes ces années de guerre. Très vite, des monuments aux morts et des cérémonies du souvenir sont organisés, soit sur les champs de bataille, soit dans les pays d’origine des combattants. La plupart d’entre eux sont tombés loin de leur terre natale Britanniques, Américains, Allemands, troupes coloniales… Bien souvent ce sont les anciens combattants eux-mêmes et les familles des soldats morts qui s’occupent, avec l’aide des autorités locales, de l’érection de ces monuments. Et la symbolique du soldat inconnu était importante. Il représentait un père, un fils, un frère, un mari tombé au combat”.

« La page historique de la Première Guerre mondiale est un sévère avertissement invitant tout le monde à rejeter la culture de la guerre et à rechercher tous les moyens légitimes pour mettre fin aux conflits qui ravagent encore de nombreuses régions du monde », commentait le pape François, regrettant  qu’” il semble que nous n’ayons rien appris de ce massacre inutile”. 

« Alors que nous prions pour toutes les victimes de cette terrible tragédie, nous disons avec force : investissons dans la paix, pas dans la guerre ! », lançait-il, il y a quelques années, aux fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre, auxquels il a donné l’exemple de saint Martin de Tours, fêté ce même jour par l’Église catholique.

Le geste de saint Martin ” indique tout le chemin pour construire la paix. Il a coupé son manteau en deux pour le partager avec un homme pauvre. Pour le pape François : «  ce geste de solidarité humaine indique tout le chemin pour construire la paix. ».

Que pouvons-nous retenir de cette journée pour nos communautés chrétiennes et pour nos milieux de vie?  Il va de soi que la paix se construit s’il y a amour des autres; s’il y a écoute des autres; si je ne me considère pas comme supérieur et meilleur que les autres; si je ne considère pas ce que je fais comme plus important que ce que font les autres, etc.

“O saint Martin, toi qui sut vivre en vrai disciple de la paix, nous te prions en ce jour, pour toutes les victimes des guerres, pour tous les anciens combattants, pour toutes les personnes qui subissent la violence sous toutes ses formes, pour toutes les victimes du Covid-19 et tous les malades; et soutiens toutes les personnes qui s’investissent pour la paix dans le monde et le bien-être social”.

 

Bon anniversaire patronal à la communauté d’Esplechin dont Saint Martin en est le protecteur.

 

Cordialement,

Augustin Olenga  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code