Billets d'humeur du mois de mars 2019

Textes de Jean-Claude Carlier (Curé)

 

Dimanche 3 mars

Le Carême coïncide avec le printemps qui vient, avec l’exubérance de la vie qui renaît. C’est là le plus simple et le plus ancien signe avant-coureur de la Résurrection. Carême : un temps de pénitence ? Plutôt un temps de dépouillement : ôtons nos pelures superflues, nos graisses spirituelles, nos épaisseurs qui ne nous protègent qu’en nous isolant – en nous enfermant. C’est un temps pour la simplicité, pour l’essentiel, pour l’accueil ; un temps pour recevoir au lieu de prendre. C’est un vrai temps d’écologie intégrale, en somme. Et les chrétiens sont désormais nombreux à le vivre comme tel. Pour se dépouiller, ce qu’on ôte en premier, ce sont les lunettes, " protectrices ", déformantes, teintées, rayées, opacifiées. Et nous regardons plus loin que nos talons. Il y aura un arbre qui, un beau matin, ouvrira ses bourgeons. Un oiseau qui sifflote sa ritournelle. Une fleur qui s’est ouverte. Ou juste la lumière, un peu plus franche, un peu moins froide. Il y aura chaque matin une pulsation de vie. Car le Carême est un temps de vie, pas un temps de deuil et de grisaille. Il y a chaque matin un petit changement à noter dans un carnet, avec une date, aux côtés d’une courte prière, et ainsi s’ébauchera le calendrier d’un Carême avec le printemps, qui culminera aux Rameaux dans une grande explosion de verdure, jusqu’à ce que Pâques accomplisse tout à fait la Résurrection de l’univers entier. Par la prière, la solidarité, la sobriété, se mettre au vert. Une manière de rejoindre Christ au désert. Vivre au désert c'est porter une espérance vrillée au cœur : espérance d’une terre accueillante et féconde ; espérance de renaissance et de conversion ; espérance de rencontre de Dieu et de soi-même.

 

Dimanche 10 mars

Des jeunes, des enfants de tous âges descendent dans la rue pour "sauver la planète". Le phénomène a du bon. Il nous rappelle que nous appartenons à la terre. La nature, les vents, les pluies, les neiges, le froid et la chaleur, les jours, les nuits et nous-mêmes, nous sommes des apparentés. Une alliance nous relie à la vie à la mort. Nous avons beau occuper le sommet dans la hiérarchie des créatures, nous appartenons à la nature et sommes soumis à ses lois. La semaine dernière, la liturgie du carême nous le rappelait : "Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière" ! Ce jour-là, nous étions ramenés à l’humilité. Mais la formule veut aussi évoquer que nous sommes pétris de cette poussière, qu’elle mérite respect comme nous nous respectons nous-mêmes. François d’Assise n’avait pas tort de chanter la beauté de sa sœur la terre et de son frère le vent ! L’environnement, le climat préoccupent les jeunes générations. Avec raison. L’avenir de la terre n’est pas garanti. Il dépend en grande partie de nous, de notre attention, du respect que nous accordons aux lois de la nature. Nous pouvons bien nous préoccuper d’assurer une planète confortable pour nous-mêmes et nos successeurs. Nous pouvons aussi nous préoccuper d’environnement par respect pour cette terre, pour elle-même. Ça revient au même, pense-t-on. Bien sûr, mais il y a une nuance. Nous devons à la terre la grâce de vivre et de grandir. La terre nous sert fidèlement. Quand elle nous bouscule, c’est souvent nous qui la provoquons. C’est en toute gratuité qu’elle nous offre ses richesses. Nous sommes terrestres dans une nature qui bouge, qui fait son chemin avec ou malgré nous.

 

Dimanche 17 mars

L'Espérance ne peut commencer que quand il n'y a plus rien à espérer. L'Espérance ne peut venir que d'ailleurs, l'Espérance ne peut être qu'inespérée. L'Espérance est le contraire d'une logique, c'est une folie. Elle ne peut venir qu'à l'improviste, inattendue, au moment où on ne l'attendait plus. Elle est toujours le matin de Pâques, à la sortie de la nuit, à la sortie du tombeau. Espérance entre les mains de quelques femmes, Espérance entre les mains partageant le pain. Ne demandez pas à l'Espérance de calculer quel avenir, de le chiffrer ou de le définir. L'Espérance n'en sait rien et elle ne veut pas le savoir. La seule chose dont l'Espérance est certaine, c'est qu'il y a un avenir, la seule chose que peut annoncer l'Espérance, c'est que la fatalité est vaincue puisque la mort est morte, puisque c'est de la nuit que naît le jour. L'Espérance ne peut qu'être fragile et incertaine sinon elle cesse d'être l'Espérance pour n'être qu'un slogan ou un argument électoral. L'Espérance ne peut être qu'humble, elle ne conquiert jamais, elle ne domine jamais. Elle n'est jamais une idée vague ou abstraite. Elle est toujours un geste fraternel et concret. L'Espérance nous devance toujours, c'est toujours elle qui est en avance sur nous. Elle ne peut être enfermée. Elle est toujours plus loin, toujours au-delà, puisque l'Espérance c'est toujours l'impossible soudain possible. Ce n'est pas vous qui allez la faire, c'est elle qui va vous faire avec vos propres mains. Il est temps d'ancrer l'espérance dans les racines de la vie, dans le terreau du cœur.

 

Dimanche 24 mars

Le vent, la pluie, un petit coup de soleil, des nuages, des éclaircies. Il nous arrive de nous tenir en ce temps variable blottis, frileux, autour de nos certitudes trop étroites. Nos maisons sont notre refuge. Pèse sur nous le lourd manteau de nos pensées arrêtées et la morosité nous enveloppe d’une couverture sans couleur, sans vraie chaleur. Dites-moi comment nous pouvons sortir de cette somnolence autrement qu’en laissant quelques doutes entrer dans la maison ? Ces doutes, avec leur cortège d’interrogations, ils viennent pour une remise en question salutaire. Ils exigent de nous ouvrir sur autre chose. Ils produisent un dégel capable de dissoudre nos " immuables " vérités. Et c’est la chance d’un climat nouveau, d’une plus profonde clarté. Certes, c'est le Carême. S'invite aussi le Carnaval souvent décrié par l'Eglise. Pourtant le temps du Carnaval symbolise un peu cette joyeuse et heureuse remise en question. Plein de gens se rencontrent, se parlent, chantent, dansent. Comme un appel à vivre ensemble. Ils nous sortent d’un sommeil hivernal. Cherchons là ou ailleurs de quoi " réchauffer" notre hiver et faisons advenir le printemps. Des temps nouveaux se préparent au coeur de toutes nos rencontres et de nos fêtes, de nos dialogues et de nos partages, de nos rêves et de nos pensées aventureuses. Nous célébrons déjà la nouvelle saison quand nos cœurs enfin se dilatent, quand nos esprits s’animent, quand une Parole nous appelle et nous invite, et nous révèle un Ailleurs. Vivement Pâques et la Pentecôte et l’explosion attendue de la joie, de la paix, de l’amour !

Unité Pastorale - Célébrations du mois

MessesDominicalesUP-Mars-2019

Cliquez sur l'image pour agrandir ce tableau

MessesDominicalesUP-Avril-2019

Prochains évènements

mardi 12 Mar
Réunion de l'EAP.
mardi 12 Mar 17:00 -
Don du sang
vendredi 15 Mar 19:00 -
Jeu de 421
samedi 16 Mar 18:30 -
Souper « Cassoulet » par la Carpe Dorée
dimanche 17 Mar 20:00 - 20:45
Prière des Complies
mardi 19 Mar 14:30 -
Goûter de printemps
dimanche 24 Mar 20:00 - 20:45
Prière des Complies
dimanche 31 Mar 10:00 -
Visites des cimetières
dimanche 31 Mar 11:00 -
Messe suivie du repas de printemps
dimanche 31 Mar 20:00 - 20:45
Prière des Complies

Abonnement à la feuille paroissiale

Entrez votre nom et votre adresse de messagerie afin de recevoir la feuille paroissiale par courriel :

Flash d'informations

RGPD : MODIFICATION DE NOS MENTIONS LEGALES
Le vendredi 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données est entré en vigueur. L'Unité pastorale a mis à jour ses mentions légales en conséquence (voir article 6 des conditions d'utilisations).

UN NOUVEAU NOM POUR CE SITE INTERNET
Créé en 2008 pour la paroisse de Templeuve (nommée depuis lors « clocher »), le site internet www.paroissedetempleuve.be s’est petit à petit ouvert aux autres clochers de la région Tournai-Ouest. Cette « entité » porte depuis quelques temps déjà le nom de « Unité Pastorale Tournai-Ouest ».

Depuis le 28 juillet 2018, www.paroissedetempleuve.be a été remplacé par www.unitepastoraletournaiouest.be.

L’équipe d’Animation Pastorale.

Aller au haut