Billets d'humeur du mois d'avril 2019

Textes de Jean-Claude Carlier (Curé)

 

Dimanche 5 mai

Au cours des prochains mois, des amoureux se retrouveront dans des églises pour "convoler en justes noces". Chaque fois, deux histoires se noueront. L’alliance fera en sorte que chacun acceptera que sa vie soit transformée par l’autre, jusqu’à devenir "une seule chair". Le lien sera fort au point que l’histoire de l’un ne pourra être dissociée de celle de l’autre. L’engagement est tourné vers l’avenir dont on pressent l’infini. On ne sait pas ce dont sera fait demain. Mais on accepte qu’il se révèle comme une source qui ne se tarit pas. Chacun croit que l’autre est un trésor dont on ne parviendra pas à estimer toute la richesse tellement elle est grande. Chacun aura toujours quelque chose à découvrir de l’autre. En acceptant de devenir un NOUS, les deux époux entrent dans le mystère de l’amour qui est à la fois don et accueil. Nous sommes mûs par nos intérêts personnels, c’est bien sûr. Mais nous recevons le don de donner ! Donner est avant tout une grâce. Le consentement est un acte de foi. Le couple s’engage sur une route qui lui est inconnue pour le moment. Comme tout itinéraire, il faudra quitter des lieux et accéder à d’autres lieux. Bref, la vie du couple s’inscrit au coeur du mystère pascal. "Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul. S’il meurt, il porte beaucoup de fruits." Jour après jour, chaque époux est appelé à renoncer au repli sur soi, il est appelé à lâcher prise. Il doit s’abandonner, ce qui ne signifie pas s’abandonner au bon vouloir de l’autre, comme s’il était un esclave de l’autre, dans la pure négation de lui-même. Plutôt donner sa vie, continuellement. Se livrer comme le Christ a livré son corps. Livré à Dieu, livré à ses enfants, livré à l’Église, livré à la communauté. Bref, une vie de service. "Ma vie, nul ne la prend, mais c’est moi qui la donne".

 

Dimanche 12 mai

J‘ai pensé à vous. Mamans silencieuses, toujours à l‘ouvrage, sans jamais vous plaindre. Mamans, épouses fidèles donné au bonheur de vos maris et vos enfants. Mamans émues devant le bébé que vous serrez pour la première fois dans vos bras. Mamans angoissées, penchées sur le lit de chers malades. Mamans heureuses des premiers succès de vos écoliers. Mamans soucieuses de la santé et du pain du lendemain. Mamans doucement fières de vos premiers(es)communiants(es). Mamans secrètes gardant pour vous la douleur vivace d‘un deuil, d‘une déception. Mamans inquiètes devant les émois de vos adolescents. Mamans généreuses cachant sous le sourire de lourdes peines. Mamans fatiguées, tenaces malgré tout devant fourneaux, nettoyage et lessive. Mamans sans merci, délaissées par vos enfants ingrats. Mamans douloureuses devant vos enfants morts. Mamans sans enfants...au coeur insatisfait. Toutes les mamans...J'ai pensé à vous... Chères mamans vieillies sous le poids des peines plus que des ans, sans que nous nous en apercevions. Chères mamans lasses, chères mamans mortes, dont le souvenir reste un phare dans notre vie, signe de dévouement, de tendresse, de fidélité. Toutes les mamans, je pense à vous. En ce jour spécialement choisi pour exprimer nos sentiments. Au-delà des fleurs et des cadeaux, au plus intime de nous-mêmes, vous trouverez la mesure de notre affection et de notre reconnaissance. Et si les actes journaliers ne manifestent pas notre continuelle tendresse filiale, croyez bien qu‘elle n‘en est pas moins vivante. Que nous soyons petits ou grands, vous êtes et resterez toujours ‘‘nos mamans‘‘.

 

Dimanche 19 mai

"Patientez" me dit l'écran de l'ordinateur. Puis "chargement en cours". La vitesse est variable. Donc, je patiente. Le temps d'une "oraison jaculatoire" – courte prière lancée à Dieu, à Marie, à Saint Joseph - comme disent les Religieuses. "La patience est un arbre dont la racine est amère et dont les fruits sont très doux" (Maxime persane). La succession des événements est toujours trop lente lorsqu’on attend. Pourtant, selon l’adage populaire : qui sait mal attendre sait mal agir. Il nous faut distinguer entre l’impatience coupable qui nous incite à brûler les étapes, et l’intensité vitale qui nous pousse à agir sans délai, dans ce que nous appelons le feu de l’action. Nous ne savons pas attendre, on nous a appris à courir, à vivre en stress et avec des échéances en permanence. La patience est une attitude nécessaire pour vivre dans l’ici et le maintenant, en profitant du moment présent. Nous sommes sans cesse en train de penser au futur et quand il arrive, il est rarement suffisant, car nous continuons de penser au futur suivant. La patience est une vertu, d’autant plus grande de nos jours que le temps s’accélère et que notre esprit est accoutumé à l’immédiateté. On connaît le "tout, tout de suite !" Tout contribue, dans le monde moderne, à esquiver le temps de l’attente. C’est oublier que c’est dans l’attente qu’est lové le désir, et qu’en sacrifiant le désir, on supprime dans le même temps ce qui donne sens et saveur à la vie. Dans la vie c'est le cœur qui parle avant tout. Le coeur a besoin de lenteur, de secret, d'attention, de patience. La patience doit être cultivée comme une jeune pousse à la croissance très lente, mais dont la fleur est aussi belle que la joie ! Vivre prend tant de temps !

Unité Pastorale - Célébrations du mois

MessesDominicalesUP-Avril-2019

Cliquez sur l'image pour agrandir ce tableau

MessesDominicalesUP-Mai-2019

Prochains évènements

dimanche 12 Mai 10:30 -
1ères Communions
dimanche 12 Mai 20:00 - 20:45
Prière des Complies
vendredi 17 Mai 19:00 -
Jeu de 421
samedi 18 Mai
Epreuve d'endurance 4h et 6h VTT à Stambruges
dimanche 19 Mai 10:30 -
Confirmation/Profession de Foi
dimanche 19 Mai 20:00 - 20:45
Prière des Complies
dimanche 26 Mai 09:30 - 17:30
7ème exposition de miniatures agricoles
dimanche 26 Mai 20:00 - 20:45
Prière des Complies
lundi 27 Mai 19:45 - 21:30
Groupe biblique
jeudi 30 Mai 10:30 -
1ères Communions

Abonnement à la feuille paroissiale

Entrez votre nom et votre adresse de messagerie afin de recevoir la feuille paroissiale par courriel :

Flash d'informations

RGPD : MODIFICATION DE NOS MENTIONS LEGALES
Le vendredi 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données est entré en vigueur. L'Unité pastorale a mis à jour ses mentions légales en conséquence (voir article 6 des conditions d'utilisations).

UN NOUVEAU NOM POUR CE SITE INTERNET
Créé en 2008 pour la paroisse de Templeuve (nommée depuis lors « clocher »), le site internet www.paroissedetempleuve.be s’est petit à petit ouvert aux autres clochers de la région Tournai-Ouest. Cette « entité » porte depuis quelques temps déjà le nom de « Unité Pastorale Tournai-Ouest ».

Depuis le 28 juillet 2018, www.paroissedetempleuve.be a été remplacé par www.unitepastoraletournaiouest.be.

L’équipe d’Animation Pastorale.

Aller au haut