Billets d'humeur du mois de septembre 2018

Textes de Jean-Claude Carlier (Curé)

 

Dimanche 2 septembre

C'est la rentrée

BH1

 

Dimanche 9 septembre

Pendant cet été, j'ai mis mon cœur en "vacance" après le mondial. Bravo "les diables". Profitant du soleil, j'ai parcouru quelques chemins de campagne. Les champs de blé doraient le paysage. Passant par le chemin des Boutons d'or, je n'ai vu que quelques coquelicots fragiles. A première vue, c'est nul les coquelicots. Ça ne produit rien, et ça ne se ramasse même pas pour se mettre en bouquet. Dès qu'on les touche, ça plante. Ce n'est pas très productif non plus, alors dans les champs de blé, il n'y en a plus. On a rationalisé les méthodes, on les a abolis. "En général, quand t'as plus de coquelicots, t'as plus trop d'insectes non plus, et plus trop de piafs, ni trop de chants, le matin, avant que le soleil ne se lève sur les champs qui produisent du blé parfait, enfin, presque", me dit un écolo. Je remercie les quelques coquelicots entêtés qui ont résisté aux effets secondaires des multiples "aspersions" peu orthodoxes. Me revient en mémoire un cantique que nous chantions au collège. "Levez les yeux vers les moissons blanchissantes. Grande sera la tâche et peu nombreux les ouvriers. O Maître des moissons, choisissez parmi nous, ceux qui lieront les gerbes et les engrangeront." Combien de collégiens ont-ils répondu ? Simplement devenir chrétien dans le vaste champ du monde. Devenir "hommes-femmes-épis", épris de bienveillance, de solidarité, de paix face aux ronces de l'injustice, au chienlit de la violence, aux herbes folles de l'égoïsme. L'appel, partant du cœur de Dieu, doit toujours trouver la voie du cœur de l'homme. Au Ruage j'aperçois un corbeau qui interpelle un coquelicot : "Où sont passés les bleuets ?"

 

Dimanche 16 septembre

Les personnes âgées qui fréquentent l'église me parlent des autres comme s'ils n'étaient pas de l'Église. D'autre part, les plus jeunes me parlent de l'Eglise comme si ce n'était pas leur affaire et ne semblent pas appartenir à l'Église. Ceci pose question. Je crois comprendre que l'on considère comme Église les personnes qui vivent la pratique sacramentelle. Comment se fait-il qu'au cours de l'histoire on ait rétréci l'Église aux pratiquants ? Quand j'étais jeune, les non pratiquants n'étaient plus l'Église. C'était presque des brebis galeuses. Mon Église j'y tiens et je l'aime. Mon Église, c'est l'homme ou la femme qui chaque matin va prendre des nouvelles de sa voisine handicapée. Ce sont les multiples services de bénévolat. Mon Église, c'est l'homme ou la femme qui respirent le souffle divin qui les habite. Mon Église, ce sont tous les témoins de l'Évangile au quotidien qui ne "sont pas en opposition avec le monde, mais l'accompagne". Tous ces chrétiens et chrétiennes sur le terrain de la vie qui sont le levain dans la pâte et le sel de la terre. Mon Église j'y tiens et je l'aime. Tous ces gens qui, à l'exemple de Jésus, n'essaient pas de convaincre de l'extérieur à des idées ou des façons de faire, mais leur font découvrir le Bonté et l'Amour qui les habitent et les fait vivre. Le grand défi pour mon Église est de retrouver cette capacité de rejoindre les personnes d'ici sur leur propre route pour leur réchauffer le coeur. Le fondement de l'Église ne sont pas des doctrines ou des dogmes, mais quelqu'un : Jésus. Un Jésus, non pour soi, mais pour tous, d'Eglise ou non !

 

Dimanche 23 septembre

L’inspiration, quelle que soit sa véritable nature, naît d’un éternel " je ne sais pas ". Justement je ne sais pas qui est arrivé en premier : l’œuf qui donne la vie à une poule ? ou la poule qui pond des œufs, sachant qu'elle même provient d'un œuf ? Gros casse-tête. Question à la fois philosophique et scientifique. D'un côté nous avons les partisans de la poule (l'équipe pro-poulette) qui disent qu'il n'y aurait pas d’œuf sans poule, car c'est la seule capable de produire une protéine essentielle à la formation de la coquille. Ce serait donc elle qui serait arrivée en premier. De l'autre côté nous avons les partisans de l’œuf (l'équipe pro-œuf) qui disent que c'est l’œuf qui donne la vie à une poule, donc que c'est lui qui est arrivé en premier. Tout provient de la définition même d'un œuf de poule : est-ce un œuf pondu par une poule, ou un œuf contenant une poule ? Des chercheurs ont estimé que c'est l'œuf qui est arrivé en premier. L'explication donnée se base sur la théorie de l'évolution, et explique que toute poule provient d'un œuf, mais que tout œuf ne provient pas forcément d'une poule. Sachant que tous les reptiles pondaient des œufs il y a des millions d'années, il est tout à fait possible qu'un animal, différent de la poule, ait pondu un œuf ayant donné naissance à une poule. Ce serait l'évolution qui aurait permis à un moment donné, une mutation d'un gène chez une espèce lui permettant de pondre des œufs avec des poules dedans. Fascinant non ? A Pâques c'est quand même bien plus simple de faire une chasse aux œufs qu'aux poules. Et puis, vous me voyez déjà distribuer aux fidèles, à la sortie de la veillée pascale, une poulette ? Quoiqu'en chocolat !

 

Dimanche 30 septembre

Clin d'oeil pour mon Jubilé

BH2

JC Carlier

Unité Pastorale - Célébrations du mois

MessesDominicalesUP-Decembre-2018

Cliquez sur l'image pour agrandir ce tableau

MessesDominicalesUP-Decembre-2018

Prochains évènements

dimanche 9 Déc
Les Gais Amis fête Sainte-Cécile
dimanche 9 Déc 14:00 -
Fête de Saint Nicolas par le Patro
lundi 10 Déc 19:00 -
Rinclos
mardi 11 Déc
Réunion de l'EAP
vendredi 14 Déc 19:00 -
Concours de 421
samedi 15 Déc 20:00 -
Banquet de la Carpe Dorée
lundi 17 Déc 19:45 - 21:30
Groupe biblique
mardi 18 Déc 17:00 -
Don du sang
mardi 18 Déc 18:30 -
Veillée de Noël de l’école paroissiale.
samedi 22 Déc 16:00 -
Fête de Noël par le Comité des Jeunes

Abonnement à la feuille paroissiale

Entrez votre nom et votre adresse de messagerie afin de recevoir la feuille paroissiale par courriel :

Flash d'informations

RGPD : MODIFICATION DE NOS MENTIONS LEGALES
Le vendredi 25 mai 2018, le règlement général sur la protection des données est entré en vigueur. L'Unité pastorale a mis à jour ses mentions légales en conséquence (voir article 6 des conditions d'utilisations).

UN NOUVEAU NOM POUR CE SITE INTERNET
Créé en 2008 pour la paroisse de Templeuve (nommée depuis lors « clocher »), le site internet www.paroissedetempleuve.be s’est petit à petit ouvert aux autres clochers de la région Tournai-Ouest. Cette « entité » porte depuis quelques temps déjà le nom de « Unité Pastorale Tournai-Ouest ».

Si le nom du site porte déjà le nom de l’Unité Pastorale en lieu et place de la paroisse de Templeuve, l’adresse du site www.paroissedetempleuve.be restait inchangée. Depuis le 28 juillet 2018, ce changement d'adresse a été effectué.

Bienvenue à www.unitepastoraletournaiouest.be.

Pas d’inquiétude à avoir. En tapant ou en cliquant sur www.paroissedetempleuve.be, vous serez automatiquement envoyé sur la nouvelle adresse. Vous aurez 2 mois à partir du 28 juillet pour modifier vos favoris.

L’équipe d’Animation Pastorale.

Aller au haut